Bonne année 2021
(parce que même en février, mieux vaut tard que jamais)

Je ne vais pas vous mentir, je planche sur ma carte de vœux depuis des semaine… En fait, depuis début décembre (2020 !).

Mais l’année passée nous aura joué des tours jusqu’au bout, avec des rebondissements inattendus, et malheureusement aussi des prolongation…

Pour l’Agence, cela s’est traduit par de nombreuses demandes d’accompagnement pour passer le cap des fêtes de Noël (en mettant par exemple en place des boutiques sur Facebook ou Instagram, des boutiques en ligne simplifiées pour très vite répondre aux demandes de Clic & Collect…).

Et puis 2021 est arrivée, et l’Agence s’est attelée aux cartes de vœux, aux envois de newsletters, et aux posts de bonne année sur les réseaux sociaux.
Pour tout vous dire, je crois que tout le monde était un peu perplexe, ne sachant comment formuler son message, se demandant s’il était vraiment de bon augure (voire de bon ton) de simplement écrire « Bonne année ! » à ses correspondants…

Bref, 2021 a démarré avec son petit lot d’imprévus et d’incertitudes !

Carte de voeux de l'Agence Iltze retraçant les moments forts de l'année : Masterclass, achat des bureaux, formations...)

Alors, souhaiter une bonne année, en 2021, un 1er février, est-ce bien envisageable ?

On sait bien que pour les puristes, l’extrême limite aurait été une publication hier, 31 janvier, à 23h59… Mais même si d’habitude, je m’astreins à tenir cette fameuse « deadline », pour cette année, j’ai préféré faire passer ceux des clients de l’Agence en priorité, reposer mes neurones ce week-end (et, accessoirement, profiter de quelques éclaircies pour m’aérer l’esprit au grand air des collines basques), avant d’attaquer Février en bonne et due forme.

Ou presque puisque me voici à souhaiter une bonne année !

De mon côté, pas de grandes résolutions, mais de très jolis projets :
🔹 D’abord, l’accueil de plusieurs stagiaires !
Rayan, en BTS à la Talis Business School de Bayonne, a débuté à mes côtés la semaine dernière et il a déjà eu l’occasion de rencontrer plusieurs clients et partenaires. Il devrait bientôt être rejoint par Yannis, juriste, qui vient à la découverte du cadre légal des métiers de la communication.

🔹 Ensuite, l’emménagement dans les nouveaux bureaux ! Après quelques retards et décalages dans les plannings, les choses avancent à nouveau et on y croit très fort pour la mi-février (au passage, un grand merci à l’Atelier Etienne bois pour les jolis aménagements prévus !)

🔹 Enfin, plusieurs projets de formations sont en cours d’élaboration et, sauf cas de force majeure (ou tremblement de terre, ou tsunami !), de nouvelles Masterclass et des stages grandeur nature en Community Management seront programmés tout au long de l’année.

Conclusion :

oui, souhaiter une bonne année, en 2021, un 1er février, est absolument concevable !
Et même si ce n’est pas tout à fait politiquement correct, qu’importe : je vous adresse mes meilleurs vœux pour les 11 mois à venir !